Alors que la vie s'écoule, entre risières quelque peu asséchées et bolongs de moins en moins poissonneux, entre nouveau jardin potager entrepris par Béa et Anne-Marie (les pépinières de tomates naissent chez Jad, pur fruits de mes vertes mimines!!!) et ce  malgré le manque d'eau qui sévit toujours sur Niomoune et cérémonies diverses (mariage, décès, traditions Diolas bien ancrées...), entre grève générale des prof  qui risque, à ce jour, de transformer l'année scolaire en année blanche dans tout  ce joli pays (malgré les multiples négociations avec le gouvernement, aucune entente ne se profile à l'horizon...), entre rayons de soleil omni présents et vents qui ne s'essouflent guère (bien pour les voiliers qui veulent traverser sauf que...il n'y a pas de voiliers. Pourquoi? Amul tourisme!!!! Année blanche aussi de ce côté là!),

L'Atelier Jad continue son p'tit bonhomme de chemin, non sans difficultés. Justin et moi continuons d'aménager ce petit nid perché sur l'eau avec espoir. Espoir que, le fait d'avoir supprimé les visas (depuis le 1er mai), le tourisme  reprenne. Jad est prêt!!! fin prêt à accueillir les aventuriers de la vie que vous êtes!

Sur le plan de la prévention VIh, l'année "blanche" scolaire nous oblige à mettre en suspend nos interventions en milieu scolaire. Qu'à cela ne tienne: les jeunes viennent se caler dans nos hamacs (ou se prélassent sur la terrasse) et les débats vont bon train!!! Le stock de préservatifs diminue et, pour nous, c'est bon signe! La jeunesse ne baisse pas les bras et tente de prendre ce côté de leur vie privée en main!

A suivre...les photos du potager de la nouvelle GIE de Niomoune;

petit potager pour une grande première...Moyenne

essai de salades réussi!!!

IMG_0930

un beau bouquet de piments

oh! les grosses tomates de Jad!

Béa a creusé des trous pour trouver l'eau douce...en attendant mieux...

 

Un autre aspect de L'Atelier Jad sur le plan artistique: les sculptures en banco....de Samaté (prof.d'anglais à Niomoune)

L'Atelier Jad étant aussi un lieu d'expression artistique ouvert aux jeunes (et moins jeunes), voici quelques oeuvres de notre artiste Samaté, avec une innovation: des sculptures en banco (terre argileuse provenant des risières qui bordent L'Atelier)

la toute première!!!

pas mal, non?

la première sculpture féminine

l'artiste

un beau tableau de Sam

 

Voilà donc toutes les nouveautés de l'Association L'Atelier Jad et les habitants du quartier de Ouback.

Alors que nous goutons au plaisir de toutes ces innovations, l'imprévu nous arrête en plein élan...