africasamance

21 octobre 2017

Rappel....à partager un max!!!!

Juste un p'tit rappel: le site de l'Atelier Jad qui vous attend et que vous pouvez partager un max pour nous aider encore plus dans notre démarche!!!

https://latelierjad.wixsite.com/l-atelier-jad

Des Bizzzzzzzzzzzzz à tous!

Posté par africasamance à 11:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Les news de l'année!

Après quelques expositions de photos et de meubles en bois, nous avons récolté assez de fonds et de nouveaux contrats de parrainages pour pouvoir financer la scolarité des 12 filleuls de l'année passée et de 19 nouveaux filleuls pour l'année scolaire 2017/2018!!! Tous les élèves de 6è, parrainés l'an passé, sont admis en 5è avec d'excellents résultats sur l'année scolaire 2016/2017! Un véritable succès! Justin est arrivé à Dakar et est en route pour la Casamnace avec les 19 nouveaux contrats de parrainages pour la rentrée en 6è de nos jeunes élèves de Niomoune. L'Atelier Jad remercie tous les participants à cette belle réussite, une grande consolation pour moi qui ne peux toujours pas retourner auprès de ma famille africaine...Sniff!

Grâce donc aux expos, des contrats de parrainage ont été signé, des dons ont été fait, de nouvelles adhésions...bref! Jad poursuit son oeuvre dans le but d'aider à la scolarisation d'un max d'enfants, de la 6è à la terminale.

A bientôt pour des news toute fraîches et sur ce blog et sur le site de l'Atelier Jad que notre amie Vivi a transformé d'une manière beaucoup plus explicite et artistique qu'avant. Un grand merci à elle et tous ceux qui nous soutiennent!!!!

La famille Cup of Marseille

Posté par africasamance à 11:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les expo de l'Atelier Jad

Affiche expo août 2017 nant

Ste Geneviève sur Argence

Africajarc 2017

Expo de Jad du 14

Posté par africasamance à 10:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 août 2016

parrainage ...suite

   Plaquette de présentation

 

 Madame, Monsieur,

 

 

Nous vous remercions chaleureusement d'avoir pris contact avec notre association pour parrainer un enfant. C'est avec plaisir que nous vous adressons aujourd'hui une plaquette de présentation de notre programme, ainsi que les documents relatifs au parrainage

(Fiche d'engagement et contrat de parrainage)

 Si vous désirez vous engager à parrainer un enfant à la suite de votre lecture, nous vous prions de nous retourner le contrat joint en fin de plaquette signé et daté, ainsi que la fiche d'engagement du parrain (en version papier ou numérique).A réception de ces documents et de votre règlement vous recevrez alors la fiche d'identité de votre filleul (e) accompagnée de sa photo.

Votre soutien permettra  à votre futur filleul(e) de recevoir une éducation complète.

Votre soutien permet aussi  à L'Atelier Jad de continuer ses projets et d'aider d'autres enfants.

 

 Toute l'équipe de l'Atelier Jad

 

Qui est L'Atelier Jad?

 

Créée en Août 2013, l'Association L'Atelier Jad mène des actions d'information et de prévention VIH dans les îles enclavées de Casamance. Son équipe se compose de personnes de terrain bénévoles, formées pour mettre en place et suivre des programmes de prévention et disposant d'une bonne connaissance des zones d'action.

Toujours en accord avec la culture, les traditions et les lois du pays où elle agit, L'Atelier Jad travaille en collaboration étroite avec les populations locales pour répondre ensemble  à des besoins réels.

 

Deux axes de travail sont privilégiés : l'accès  à l'éducation et  l'information concernant le VIH et les IST.

 

Au Sénégal, plus précisément en Casamance, L'Atelier Jad permet déjà l'accès à l'information et la prévention dans le domaine du VIH dans les îles enclavées et a pour projet de soutenir l'accès  à la scolarisation d'enfants issus de familles dites "défavorisées".

 

 A Niomoune, L'Atelier Jad apporte occasionnellement une aide financière ponctuelle dans le domaine de la santé (ex: frais de visite au dispensaire pour un enfant ou un adulte, achats de médicaments, déplacements jusqu'à  l'hôpital de Ziguinchor soit quatre heures de pirogue, etc...).

 

L'association L'Atelier Jad a à cœur de contribuer aux Objectifs du Millénaire pour le Développement fixés par l'ONU.

Ainsi, suit- elle l'objectif 2 qui consiste à assurer l'éducation primaire pour tous en assurant une scolarité gratuite et l'objectif 7 qui a pour but d'assurer un environnement humain durable.

 

 

 Les quelques pages suivantes vous donneront un aperçu plus détaillé de notre action en Casamance. Nous vous remercions de l'attention que vous porterez à cette plaquette et vous souhaitons une bonne lecture.

 

 

 

Contexte d'intervention en Casamance

 

Aujourd'hui le Sénégal est de plus en plus présent sur la scène internationale pour son attractivité économique. Le pays a su se spécialiser dans des domaines variés tels que le tourisme. Il est depuis toujours une source d'inspiration pour les voyageurs captivés par sa diversité.

Encore, près de la moitié de la population vit en dessous du seuil de pauvreté et ne dispose pas des ressources suffisantes pour subvenir à ses besoins de base, et notamment la plus vitale de toutes : manger. Dans ces conditions, la réalisation de la réduction de l’extrême pauvreté et la faim dans les années à venir, si elle reste envisageable, sera malgré tout difficilement atteignable. Pour autant, cette pauvreté n’a pas empêché le pays de faire d’importants progrès dans d’autres domaines. C’est le cas de l’éducation (éducation primaire universelle) mais aussi et surtout de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes. Depuis 2006, le Sénégal a ainsi atteint la cible de parité des sexes à l’école primaire et en 2010, le gouvernement a adopté une loi instaurant la parité homme-femme dans toutes les instances électives. Dans un pays où un habitant sur deux est une femme, la condition féminine a donc connu ces dernières années des avancées considérables, même si le taux de mortalité maternelle est encore relativement élevé. Ainsi le pays n’est pas parvenu  à atteindre en 2015 l’objectif qu’il s’était fixé comme de réduire de moitié le taux de mortalité maternelle.

6 367 733 personnes, soit 46,7% de la population sénégalaise, vivent en dessous du seuil de pauvreté, soit avec moins d'un euro par jour. (Good Planet)

Aujourd'hui, même si 70% de la population travaille toujours dans le secteur agricole, l'exode rural existe. Les écarts de développement entre les différents secteurs régionaux (le Nord et le Sud) sont très importants. Ceci pousse certaines familles à émigrer de régions en régions pour trouver un emploi dans les grandes métropoles, comme c'est le cas dans le Sud où de nombreuses familles viennent rejoindre les villes de Dakar, Saint-Louis ou même le Cap Skiring. Les frais de scolarisation se révèlent être alors une part très importante dans le budget de ces familles, souvent trop importante pour pouvoir offrir ce qui devient alors un luxe pour les enfants.

 

C'est dans l'optique d'offrir un accès de qualité à l'enseignement que L'Atelier Jad a décidé, en juillet 2016, d'élargir ses actions.

 

 

L'accès à l'éducation: le premier pas pour maitriser son avenir

 

Le Sénégal en chiffres :

Alphabétisation : 39.3%
Taux d’alphabétisation des 15-24 ans : 51.3%
Taux d’inscription à l’école primaire : 72.2%
Pourcentage d’élève suivant l’école du niveau 1 à 5 : 53.5%
Espérance de scolarisation : 8 ans
Dépenses pour l’école : 5.1% (2008 – rang mondial 64) (Good Planet)

 

Les familles iliennes de Casamance migrent vers la région de Dakar (Nord) dans l'espoir d'y trouver un emploi et de sortir de la misère dans laquelle elles sont plongées. De très basse condition, ces populations migrantes se retrouvent la plupart du temps dans des situations alarmantes: sans emploi, avec des familles très nombreuses, habitant pour certains dans des taudis ne disposant généralement ni d'eau ni d'électricité et pour d'autres, chez un membre de la famille habitant déjà Dakar, ce qui alourdi la situation déjà précaire de ce dernier.

 

Le programme de L'Atelier Jad a pour but d'intervenir alors auprès des enfants dès leur entrée en 6ème au Collège de Niomoune.

En fournissant une scolarisation complète, le budget familial en serait considérablement allégé. De plus, en scolarisant les enfants jusqu'à la fin de leurs études, les mères de familles sont libres de disposer de leurs journées comme elles l'entendent afin de trouver un emploi et ainsi d'améliorer l'économie familiale.

 

Le programme de L'Atelier Jad, apporterait également un soutien direct aux familles en organisant régulièrement des  réunions de discussion et d'information¯ et en intervenant en cas de problème important, comme par exemple un problème de santé de l'un des membres de la famille.

 

L'Atelier Jad adapterait alors le programme en payant les frais d'inscription, les fournitures scolaires, les uniformes (100€/élèves/an).

 L'Atelier Jad interviendrait alors dans une démarche permettant aux enfants d'évoluer dans de bonnes conditions en leur fournissant les outils nécessaires à leur développement person

Pourquoi parrainer?

Pour permettre aux enfants défavorisés de vivre aujourd'hui leur vie d'enfant et de devenir demain des adultes responsables. Avec 46,7% de la population sénégalaise vivant avec moins d'un euro par jour, les frais de scolarisation des enfants représentent une part très importante dans le budget familial et beaucoup de familles ne peuvent donc pas les assumer. Elles ont besoin de votre soutien !

 

Quels sont les objectifs du programme de L'Atelier Jad ?

 

Le programme vise à permettre un accès gratuit à l'éducation des enfants démunis. L'objectif est également d'offrir aux parents, et notamment aux mamans, l'opportunité de travailler sans se soucier de la garde de leurs enfants.

 

A quoi va servir mon argent?

 

L'ensemble de votre parrainage sera utilisé pour le programme et permet de couvrir :

- Les frais de scolarité, l'achat d'uniformes, de chaussures d'école et de matériel scolaire

- les activités éventuelles pendant les vacances scolaires

- Votre parrainage sera également utilisé pour des occasions spéciales comme l'anniversaire des enfants ou pour subvenir aux besoins urgents touchant sa santé.

 

Le parrainage vous permet

 

D'associer un visage à votre don

D'établir une relation privilégiée avec votre filleul(e) par l'échange de lettres, de dessins, de photos, ainsi qu'au travers de rapports annuels traitant de son évolution, de sa scolarité et de sa santé

 

N'hésitez pas à nous contacter pour toute question ou information supplémentaire!

 

A très vite,

Les enfants du Collège de Niomoune, les membres de l'Atelier Jad et les familles.

 

Comment nous joindre?

 L'Atelier Jad Marseille         ou              L'Atelier Jad Niomoune

43 rue de la République                         Ziguinchor

13002 Marseille                                    Sénégal

                            Téléphone:

07.85.06.18.12                          (00221)77.795.85.99

07.88.28.65.22                         (00221)77.320.42.04

 

 

Mail: libertalia12@gmail.com

Blog: http://africasamance.canalblog.com

Site internet : http://latelierjad.wix.com/l-atelier-jad

 

N'Hésitez pas à nous demander la plaquette complète!!!!

 

 

 

 

     

                                            

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                           

 

 

 

 

 

Posté par africasamance à 09:41 - Commentaires [1] - Permalien [#]

parrainage et expo

Coucou les amis et futurs amis!

Voici très longtemps que vous n'avez pas eu des nouvelles de Jad.

Opérée du dos en Octobre 2015, je me retrouve en longue escale en France! Justin m'a rejoint et nous vivons dans un petit paradis Aveyronnais, au pied du Larzac. Mais rassurez-vou: convalescence n'a jamais rimé avec vacances!

Avec Nathalie (notre trésorière) nous mettons en oeuvre un système de parrainage pour les enfants scolarisés à partir de la sixième jusqu'à la fin de leurs études. Nous cherchons des parrains et marraines (nous en avons déjà quelqu'uns, mais pas assez...). Pour ce faire, nous organisons une expo photo qui va durer jusqu'au 30/08, ainsi qu'une expo des meubles que Justin fabrique (meubles d'intérieur et d'extérieur).

Tous les fonds que nous récoltons va permettre à L'Atelier Jad de parrainer des élèves, en plus des contrats signés par les parrains et marraines.

Voici, rien que pour vous la nouvelle plaquette de Jad. Tout ceci en plus de notre programme de lutte contre le Vih, qui, pour le moment est en stand by...suite aux déboires engendrés par nos dernières actions... Nous ne lâchons rien et c'est ce qui fait la force de L'Atelier Jad!!!!

A bientôt pour le bilan de l'expo.

L’Atelier Jad expose « Africasamance »

Du 30 juillet au 30 août 2016

  « Où le pied ne va pas, le regard peut atteindre,

Où le regard s’arrête, l’esprit peut continuer. »

(V. Hugo)

 

 

 

 

 

Posté par africasamance à 09:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]


10 juillet 2015

video new!!!!

Une petite vidéo sur le site de l'atelier Jad rien que pour vous!!!

Posté par africasamance à 11:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 juin 2015

Pourquoi L'Atelier Jad a besoin de vous

Juste pour vous donner une idée de l'investissement (pas tout à fait fini de chiffrer) de Jad afin d'honorer son engagement dans la lutte contre le VIH dans les îles enclavées de Casamance, je vous montre ce petit tableau:

Report dépenses 2014          127,33 €                
                       
dépenses 2015     dates Commentaires          
cartes adhérents (vistaprint)           17,96 € 01/01/15              
ouverture compte banque postale           15,00 € 01/01/15              
côtisation "A dispo"               6,07 € 01/01/15              
manifold reçus               3,95 € 01/01/15              
total janvier               42,98 €                
côtisation "A dispo"             12,00 € 01/02/15              
total février               12,00 €           -4,47    
côtisation "A dispo"             12,00 € 01/03/15              
total mars               12,00 €                
côtisation "A dispo"             12,00 € 01/04/15              
total avril               12,00 €                
cartes de visite (vistaprint)           20,98 € 01/05/15              
côtisation "A dispo"             12,00 € 01/05/15              
Western Union (frais)             12,00 € 29/05/15              
cartes téléphone Justin 6x1000fcfa             9,16 €                
clé USB 7.000fcfa             10,69 €                
Ziguinchor-Oussouye AR Justin 4.000fcfa             6,11 €   trajet+repas            
total mai               70,93 €                
cartes téléphone Justin 8.000fcfa           12,21 € du 01 au 20              
Niomoune -Ziguinchor 30.000fcfa           45,80 € 20/06/15 dépistage 29 élèves 4è          
petit-déjeuner 1.500fcfa             2,29 € 20/06/15              
transports   3.000fcfa             4,58 € 20/06/15 ancien bac à Colobane          
cartes téléphone  2.000fcfa             3,05 € 20/06/15              
transports   5.000fcfa             7,63 € 20/06/15 Colobane aux familles          
riz 10k   3.000fcfa             4,58 € 20/06/15 repas élèves          
poissons, légumes 2.000fcfa             3,05 € 20/06/15 repas élèves          
huile 1l   1.000fcfa             1,53 € 20/06/15              
glace poissons 500fcfa             0,76 € 20/06/15              
transports    800fcfa             1,22 € 21/06/15 Colobane à hôpit. Silence        
petit-déjeuner (29) 7.000fcfa           10,69 € 21/06/15              
transports   5.000fcfa             7,63 € 21/06/15  Silence à Régional          
crédit Skype 1.000fcfa             1,53 € 21/06/15              
côtisation "A dispo"             12,00 € 01/06/15              
Western Union (avce Justin)        100,00 €   23/06/15 prév.dépist.3ème          
western Union frais             12,00 €                
Ziguinchor-Niomoune 30.000fcfa           45,80 € 23/06/15 retour pirogue          
repas retour Niomoune 20.000fcfa           30,53 € 26/06/15 invitation instit, prof, perso dispensaire      
carte téléphone 2.000fcfa             3,05 € 27/06/15 compte rendu action          
total juin            209,95 €                
Total dépenses 2015          359,86 €                
Total dépenses 2014-2015        487,19 €                
                       
solde banque 30-juin rec        787,00 €                
    dép        487,19 €                
    solde        299,81 €                

Posté par africasamance à 17:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 juin 2015

 

l' atelier Jad, la case sur pilotis de Niomoune

La case sur pilotis "l' atelier Jad"de Niomoune en Casamance : lieu artistique qui propose un hébergement chez l'habitant et mène des actions contre le Vih.

http://latelierjad.wix.com

Au cas où vous ne seriez pas encore au courant!!!!

Grande première chez Jad: Justin est parti dimanche en pirogue direction Ziguinchor avec 29 élèves de 4è (nous sommes en Afrique et les élèves ont entre 14 et 17ans!!!). Lundi matin, tous se sont fait dépister, certains ont même pu faire un don de sang! Trop top! Ils vont chercher leur résultats à l'hôpital régional ce matin... Justin mène cette action avec passion et, malgré la fatigue de cette opération, il organise déjà une opération "dépistage" pour les élèves de 3è.

D'içi (Marseille), je gère financièrement L'Atelier Jad (en attendant que ma hernie discale ne m'handycape plus...c'est pas gagné!). Tous les frais de déplacements Niomoune-hôpital de Ziguinchor étant pris en charge par L'Atelier Jad et les donateurs n'étant pas nombreux, le compte en banque s'essouffle (il reste à peine 200€ pour continuer). Mais je ne me décourage pas et essaie de trouver une solution.

Aidez-nous si vous le pouvez en vous rendant sur le site de L'Atelier Jad et en faisant un don. Même 5€, c'est bien!!!! sachez que si vous adhérez à notre association, vous aurez toujours un regard sur la comptabilité de Jad et ses actions.

Voilà! Nous attendons avec impatience les résultats des tests Hiv de nos petits jeunes, en espérant que rien ne viendra assombrir leur avenir!

A bientôt.

Posté par africasamance à 11:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mai 2015

Et BOUM!!!!! Break forcé!!!!

Et bé oui!!!! Un imprévu...

Nous venons de fêter plusieurs évènements: cérémonie de décès traditionnelle pour le papa d'Amoro, suivie du baptême d'un enfant. Inutile de vous dire que nous avons tous bien mangé, bu et dansé!!!!

Seulement voilà: je me réveille le lendemain du baptême avec des douleurs atroces au niveau du dos, de la hanche et de la jambe!!!! Ma qué passa?

En bref! Je reste un mois, bloquée dans ma case, souffrant atrocement, m'avalant une boîte de Doliprane /jour et, pour finir, à m'armer de courage et décider de prendre la pirogue direction Ziguinchor. Justin m'ayant fait installer un petit matelas dans l'embarcation "Oussonben Kataw", nous voici en route.

Après 4h de pirogue, nous voici à l'hôpital régional, devant la porte du service dans lequel, quelques jours auparavant, le Président Macky Sall y a inauguré 2 nouveaux scanners. Problème, et pas des moindres: il n'y a personne pour faire fonctionner la machine!!!!(pas de personnel formé pour ça et la seule personne succeptible d'accomplir cette tâche a...voyagé!).

Ok! Prendre un des nouveau bateau mis en service en complément de l'Aline Sittoe Diatta (qui pour l'heure est en carénage) pour nous rendre à Dakar!

Horreur ce voyage: aucun confort! Environ 200 places fauteuils (aucune cabine) et surtout pas d'infirmerie!!!! Plus de la moitié des passagers a eu le mal de mer et l'infirmier a passé la nuit à arpenter les allées, avec comme tous moyens, un petit sac à dos rempli de sacs pour vomir et quelques petits médicaments. Il a grave assuré le bonhomme, toujours le sourire, prenant même le temps de venir s'encquérir de mon état, m'ayant vu allonger à même le sol. Bravo Mr l'infirmier et bon courage pour la suite!

Arrivée à Dakar, non sans mal, je grimpe dans un avion direction...Marseille, avec une assistance médicale, soit: fauteuil roulant! Bouh!

Voici maintenant deux mois environ que je suis à Marseille. Je viens de subir une intervention au laser pour une hernie discale de "sa vieille mère". Tellement vieille la hernie que le scanner a révélé un énorme cale osseux qui l'emprisonne. Le médecin a donc tenté la "thermocoagulation" (qui consiste à brûler les terminaisons nerveuses du nerf sciatique afin d'éliminer les douleurs). IL faut attendre un petit mois pour voir le résultat sachant que dans deux ou trois ans, il faudra opérer la hernie. Si la thermo ne fonctionne pas, il faut opérer maintenant. Y'a plus qu'à attendre.

Mais que deviens Jad en attendant?

Justin s'occupe des pépinières et de la prévention Vih, en attendant d'éventuels touristes.(oups!). Il s'occupe aussi de son petit élevage de canards et a un locataire en plus: Tarik, le petit singe.

Les femmes ont accueilli une délégation du maire de Ziguinchor afin d'exposer les problèmes qui sévissent à Niomoune: le manque d'eau potable, le manque de moyens pour de nouvelles cultures (en dehors du riz), etc....

J'essaie d'ailleurs de profiter de mon "break forcé" pour récupérer des infos sur la méthode à mettre en place pour faire pousser des légumes sans arrosage.(système élaboré par un ami de Marseille, chercheur indépendant, qui a démontré lors d'une conférence que cela était possible).

Bon comme vous savez tout...il ne me reste plus qu'à vous offrir ces quelques clichés; A bientôt pour de nouvelles... nouvelles!!!

Posté par africasamance à 09:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 mai 2015

Innovations!

Alors que la vie s'écoule, entre risières quelque peu asséchées et bolongs de moins en moins poissonneux, entre nouveau jardin potager entrepris par Béa et Anne-Marie (les pépinières de tomates naissent chez Jad, pur fruits de mes vertes mimines!!!) et ce  malgré le manque d'eau qui sévit toujours sur Niomoune et cérémonies diverses (mariage, décès, traditions Diolas bien ancrées...), entre grève générale des prof  qui risque, à ce jour, de transformer l'année scolaire en année blanche dans tout  ce joli pays (malgré les multiples négociations avec le gouvernement, aucune entente ne se profile à l'horizon...), entre rayons de soleil omni présents et vents qui ne s'essouflent guère (bien pour les voiliers qui veulent traverser sauf que...il n'y a pas de voiliers. Pourquoi? Amul tourisme!!!! Année blanche aussi de ce côté là!),

L'Atelier Jad continue son p'tit bonhomme de chemin, non sans difficultés. Justin et moi continuons d'aménager ce petit nid perché sur l'eau avec espoir. Espoir que, le fait d'avoir supprimé les visas (depuis le 1er mai), le tourisme  reprenne. Jad est prêt!!! fin prêt à accueillir les aventuriers de la vie que vous êtes!

Sur le plan de la prévention VIh, l'année "blanche" scolaire nous oblige à mettre en suspend nos interventions en milieu scolaire. Qu'à cela ne tienne: les jeunes viennent se caler dans nos hamacs (ou se prélassent sur la terrasse) et les débats vont bon train!!! Le stock de préservatifs diminue et, pour nous, c'est bon signe! La jeunesse ne baisse pas les bras et tente de prendre ce côté de leur vie privée en main!

A suivre...les photos du potager de la nouvelle GIE de Niomoune;

petit potager pour une grande première...Moyenne

essai de salades réussi!!!

IMG_0930

un beau bouquet de piments

oh! les grosses tomates de Jad!

Béa a creusé des trous pour trouver l'eau douce...en attendant mieux...

 

Un autre aspect de L'Atelier Jad sur le plan artistique: les sculptures en banco....de Samaté (prof.d'anglais à Niomoune)

L'Atelier Jad étant aussi un lieu d'expression artistique ouvert aux jeunes (et moins jeunes), voici quelques oeuvres de notre artiste Samaté, avec une innovation: des sculptures en banco (terre argileuse provenant des risières qui bordent L'Atelier)

la toute première!!!

pas mal, non?

la première sculpture féminine

l'artiste

un beau tableau de Sam

 

Voilà donc toutes les nouveautés de l'Association L'Atelier Jad et les habitants du quartier de Ouback.

Alors que nous goutons au plaisir de toutes ces innovations, l'imprévu nous arrête en plein élan...

 

Posté par africasamance à 10:31 - Commentaires [2] - Permalien [#]

22 janvier 2015

Charlie en Afrique

Voili!!!!! Nous sommes bien arrivés en Casamance mais pas encore sur notre île paradisiaque! Un peu de patience.....

Içi, au sénégal, tout le monde parle de Charlie! Je viens remettre les pendules à l'heure car j'ai ouïe dire qu'en France, les bonnes infos sont loin d'être véridiques! On vous a parlé d'une "émeute" à Dakar! Que nenni! A moins qu'une petite manif d'une dizaine de personnes soit considérée comme une émeute!!!!Lol!!!

On m'a rapporté que ce pauvre petit groupe est passé totalement inaperçu! A tel point qu'il a cru bon de se déplacer jusque devant les locaux de la RTS dans le but de se faire voir à la télé, sans résultats! Du coup, apercevant un malheureux drapeau français qui flottait aux alentours, ce même petit groupe a cru bon d'y mettre le feu! Voilà donc la big émeute dont vous avez entendu parler!!! Pas de quoi s'alarmer.....

J'ai même pu acheter un journal en plein Dakar qui ne parle que de Charlie, des frères Kouachi, de Coulibaly, etc....sans être inquiétée! J'ai même voyagé avec mon Charlie hebdo sans problème!

Bon! A part tout ca, il fait froid (et oui!) et le ciel est tout couvert. Brrrrr! C'est l'hiver. Bon d'accord, nous sommes tout de même en sweat et en sandales, mais ca caille!!!!

Par contre, gros changements au Sénégal: Au marché Grand Yoff (Dakar), nous avons eu la surprise de constater que tous les marchands ambulants et certaines échoppes avaient été virés! Mais ma plus grande surprise, c'est içi, à Ziguinchor: tous les petits commerces ainsi que les mamans qui vendaient les fruits et légumes à l'embarcadère ont été viré manu-militari par les forces de l'ordre! Il n'y a plus cette vie familiale et trépidante qui faisait la renommée de cet endroit (entre le Perroquet et le Kadandioumang). L'endroit est sale et désert. Les amis m'ont raconté la journée d'horreur qu'ils ont vécu! Même notre gentil Mousse qui vendait des arts africains, s'est vu menacé car il protestait un peu trop contre cette décision gouvernementale. Toutes ses statues magnifiques ainsi que tout son matériel artistique s'est retrouvé dans une benne, au grand désespoir de notre "rebelle"....

Voilà! Après avoir fait fuir les trouristes avec des nouvelles reglementations (visa et autres règlements), voilà que le gouvernement fait fuir les gens qui travaillent dur en se "débrouillant" comme ils disent. Combien de "nouveaux règlements" pour accroitre la misère du peuple sénégalais le président actuel va t-il établir?

Les gens pleurent et sont de plus en plus démunis!!!!

Courage!!!!

 

Posté par africasamance à 13:21 - Commentaires [2] - Permalien [#]

12 janvier 2015

Niomoune est Charlie

L'Atelier Jad est Charlie....condoléances à TOUT le monde et surtout à toutes les familles touchées....photos de Anouck durant la marche à Marseille.

IMG_0583-001

IMG_0597

IMG_0600-001

IMG_0604

IMG_0613

Posté par africasamance à 18:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 janvier 2015

Morts pour leurs idées!!!!

je-suis-charlie-hebdo_5182793

Posté par africasamance à 08:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 décembre 2014

NOEL!!!!!!

L'Atelier Jad et tous les habitants de Niomoune vous souhaitent un "NOYEUX JOEL"!!!!!!!! et une Bonne Année 2015!!!!!

023 - Copie


Sortez couverts.......

P1130100

Posté par africasamance à 09:20 - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 novembre 2014

Jad a son site perso!!!!!

http://latelierjad.wix.com/l-atelier-jad

C'est le nouveau site de Jad dans le cadre de l'hébergement et les actions!!!! Venez-voir....et soyez indulgents: je ne l'ai pas encore terminé!!!

Vous pouvez positionner votre curseur maintenant,sur la gauche de cette page (sous les commentaires...) rubrique : séjour "action". En un clic, vous naviguez avec nous, comme si vous étiez à Niomoune!!!!

Posté par africasamance à 00:42 - Commentaires [1] - Permalien [#]

22 octobre 2014

Babé Kassoumay baré baré....Içi ça va tout simplement....

P1130812L'hivernage tire (enfin) à sa fin! Bien qu'étant arrivée tardivement, la saison des pluies s'achève. Jad, entre bolong et rizières, va (enfin) ôter son imperméable: les voiles, soigneusement attachées tout autour de la case, afin de nous protéger des pluies et des vents qui s'engouffraient sur la terrasse, vont bientôt se reposer dans leur sac marin respectif. Heureusement, cette année, L'Atelier Jad a pu fonctionner sur le plan artistique comme sur le plan fonctionnel grâce à son nouveau toit: des tôles en alu qui ont remplacé la paille traditionnelle.

Sur le plan artistique car L'Atelier Jad, lieu ouvert à tous les artistes qui désirent y faire une petite halte, s'est vu paré de multiples couleurs. Un jeune ami, LG, après 4 ans d'études à l'école des Beaux Arts de Dakar, est venu nous prêter main forte.

L'Atelier Jad - Niomoune

Sur le plan fonctionnel car, pour la première fois et à notre plus grande joie, nous avons pu récupérer des centaines de litres d'eau de pluie, stockée en prévision de la saison sèche: une gouttière installée côté bolong et une autre côté rizières, des bassines qui débordent en deux minutes, des bidons de 20l remplis au fur et à mesure et l'affaire est dans l'sac!!!!(Euh...dans les bidons...).

Mais cette année qui s'achève n'a pas été des plus rose pour nous et beaucoup d'autres.....

Commençons par David, le meilleur ami de Justin, victime d'un accident. Je vous passe tous les détails des difficultés que l'on rencontre lorsqu'une personne se retrouve paralysée, presque mourante, sur une île enclavée telle que Niomoune. Il aura fallu toute l'intelligence et le dévouement de Justin  ainsi qu'une chaîne humaine (oh! pas énorme: quelques maillons seulement!... ceux qui y ont participé le savent bien...) pour sauver David d'une paralysie à vie. Après avoir passé 24h/24 aux côtés de son ami, Justin réussi à l'acheminer (telle est bien l'expression!!!) jusqu'à un hôpital de Dakar où une équipe chirurgicale a pris notre pauvre Date en mains. 45 jours!!!!!! Il leur a fallu 45 jours pour atteindre l'hôpital, du jour de l'accident au 1er jour d'hospitalisation!!!!!L'enfer s'est joué entre les incompétences des uns et des autres, de l'hôpital régional de Ziguinchor (qui n'a rien fait d'autre que de facturer les jours d'occupation d'un lit....), à l'administration qui perd le dossier de demande de carte d'identité de David, document indispensable pour un voyage sur l'Aliné Sittoe Diatta, après que la même administration ait obligé notre ami à se déplacer jusque dans leurs locaux pour signer et se faire tirer le portrait, ne voulant pas croire Justin lorsqu'il leur explique que David souffre atrocement et ne peut pas bouger! (Ils se sont aperçus de leur bêtise en apercevant Date et là! Panique dans les bureaux!!!!) Bref! Le médecin du bateau ayant eu la gentillesse de rendre visite à David dans la maison d'une de ses tantes, a tout mis en place pour un transfert des plus confortable et pour David et pour Justin.

Arrivés à l'hôpital à Dakar, l'opération a pu se faire: deux plaques maintiennent les deux cervicales fracturées-déplacées.

- On a fait ce que l'on a pu, me dira le chirurgien à mon arrivée. Maintenant, la rééducation définira le taux de réussite de notre intervention. Cela va être très long car il doit réapprendre à marcher. Quand à retrouver toute la motricité de son corps, l'avenir nous le dira...

Ni pessimisme ni optimisme dans le ton de sa voix. - David est un grand lutteur, lui dis-je en lui serrant la main.

Voilà donc quelques mois (depuis avril) que David se fait chouchouter par sa maman et ses soeurs à Dakar!!!!Le veinard!!! rendez-vous dans 6 mois avec le chir....A suivre!

Après être restés deux mois avec lui, Justin et moi regagnons notre Jad adorée!!!! De gros travaux nous y attendent mais nous avons la pêche!!!! Nouveau toit donc, planches remplaçant la terre sur la terrasse, chambres et atelier terminés à l'étage, peintures décoratives (ou devrai-je dire "fresques!") exécutées par Lamine (LG), Justin et moi-même, petite clôture, petites plantations genre graines de tomates (et ca pousse!!! Merci l'hivernage!)Bref! Que du bonheur même si rien n'est facile quand à l'exécution de tous ces travaux!!!

Mais ce grand bonheur s'entrecoupe (trop souvent à mon goût!) de grands malheurs! Tout d'abord, l'oncle de Justin (ou devrai-je dire "le papa") tombe gravement malade. ce grand féticheur du quartier de Somme, se meurt petit à petit sans que l'on ne puisse rien faire. Il décédera peu de mois après un instant mémorisé par mon appareil photo.

P1130053-001

"Lieutenant (c'est son prénom inscrit sur sa CI!) que l'on surnommait "Etnant" m'offre un de ses derniers regards affectueux". Que la terre te soit légère, mon ami....

Et pendant que je prend ce cliché, Abudian, notre illustre piroguier du temps de la "Pa Lucien" (coucou YL!), se marie!!! Et oui!!!

La mariéeLe marié

Et comme à Niomoune, tout s'enchaîne très vite, un autre décès survient. Une des filles d'Etnant nous quitte après cinq longues années de souffrances. La maison familiale de Justin à Somme (du côté de sa maman), est à nouveau endeuillée.

A Ouback, la vie va tranquille: certains finissent leur maison avant l'arrivée des pluies et d'autres...se marient! Et oui! Le jeune Patrice s'est (enfin) décidé à prendre pour femme sa copine de longue date qui est aussi la mère de son enfant!

Ils sont mignons!!!!

Bon je ne vais pas faire la liste des mariages, des dots ou des décès ( qui sont trop nombreux ...les décès bien sur!).

 

Les pluies sont (enfin) arrivées avec presque deux mois de retard par rapport aux autres années! Les Diolas, loin de se décourager, scrutaient les cieux et priaient leur dieu Atemit chaque jour pour que l'or tombe du ciel! Les femmes ne se lassaient pas de faire des sacrifices dans leur bois sacré pour que l'hivernage se déclenche. A grandes goulées (hips!) de "cadiou" (jus des pommes de cajou qui, en se récoltant par les femmes dans la brousse, mis en bidon pendant plusieurs jours, voire même plusieurs mois, se transforme en boisson alcoolisée presque aussi prisée que le "bounouc"), elles ont su décider les dieux de la pluie à (enfin) intervenir sur leur terre asséchée.

Comme par magie (et il y en a à Niomoune...), l'île, comme sortie de sa torpeur, reprend sa vie trépidante et joyeuse! Chaque homme traverse les rizières, le kadiandou sur l'épaule (outil traditionnel) tous les matins en chantant ou sifflotant et exécute un travail des plus rude: nettoyer les lopins de terre, creuser les sillons qui vont recevoir la semence précieusement gardée dans les greniers. Rien ne les arrête: ni les pluies diluviennes qui inondent les rizières et transpercent les corps amaigris de certains, ni la fatigue ressentie par ce dur labeur. Puis c'est au tour des femmes: chaque matin, des paniers sur la tête, remplis de jeunes pousses de riz qu'elles ont soigneusement déterré auparavant, elles traversent à leur tour les rizières (parfois pendant des kilomètres) afin de procéder au repiquage, appelé le "bouhin".(Tiens c'est comme chez nous pour les radis!). Chaque jour, certaines s'arrêtent chez Jad boire un "p'tit café" à l'aller ou grignoter un "p'tit quelque chose" au retour!  Les jeunes, venus en vacances chez leur parents, se font une joie de participer à tous ces travaux qui prennent un air de fête! Les petits ne sont pas en reste: ils ont pour mission d'accompagner les vaches tous les jours en dehors du village, direction la brousse de "tank tank". Certains attachent leur bétail près de Jad, aux abords des rizières, et s'entrainent à "dompter"leur veaux, ce qui nous "veaux" de beaux clichés!!!

Ouf!

 

 

oups!

P1130924

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout pourrait se dérouler sans nuages (blurp). Mais la vie africaine, c'est autant de bonheur que de malheur!

Le quartier de Somme, plus précisément la concession de la famille de Justin, est décidément "l'élue" de cette année.

Une nuit, un incendie se déclare dans la maison dans laquelle loge le boutiquier Peul, Abdouraman. Après avoir pris dans sa chambre, le feu s'engouffre dans la chambre du jeune Omar ainsi que dans la salle principale. Tous deux sont gravement brulés et sont transportés en pirogue ambulance jusqu'à Elinkine où une ambulance les emmenent à l'hôpital régional de Ziguinchor. Après cinq jours d'atroces souffrances, Omar décèdera pendant que son ami, moins atteint que lui, est, pour l'instant, dans un fauteuil roulant.

Les obsèques du jeune Omar, dont le corps a été rappatrié à Niomoune et enterré aussitôt débarqué, ont été, je crois, les plus tristes que j'ai vécu depuis mon arrivée sur l'île. Des gens venus de partout sont venus présenter les condoléances à une maman et une grand-mère effondrées de chagrin.

Le quartier de Somme, noyé dans la tristesse, suffoquant sous le choc, range le bombolong de la jeunesse, (instrument traditionnel qui accompagne les luttes) en signe de deuil.

Ca, c'était la veille de mon départ pour la France, via Ziguinchor, via Dakar. C'est le coeur lourd que je débarque à Bordeaux mais mon coeur est encore plus lourd de tristesse depuis presque deux semaines.

Tout Niomoune est sous le choc!Ernest "Soldat" nous a lui aussi quitté.  Ernest, le cousin-frère jumeau de Justin, responsable de la maison familiale située à Somme à côté de chez Etnant, se plaignait depuis quelques mois de violentes douleurs cérébrales et musculaires. J'ai eu beau insister pour lui payer le voyage jusqu'à Ziguinchor ainsi que les frais d'examens que je voulais qu'il subisse, rien n'y a fait.

- Ca va aller Anouck, m'a t-il dit. Je vais aller voir un guérisseur-féticheur et je reviens.

- Promets-moi que si ca ne va pas, tu vas à l'hôpital. Il me l'avait promis, un sourire généreux aux lèvres.

C'est la dernière image que j'ai de mon ami, celui qui partageait tout avec Justin et moi, les bons et les mauvais moments, le seul toujours présent lorsque nous avions besoin d'un coup de main. Nous avions d'ailleurs donné son prénom à l' une des chambres d'hôtes de L'Atelier Jad. Il ne nous reste que nos souvenirs et le nom de cette chambre, que nous ne changerons jamais.

Justin et Ernest font le toittoujours faisant le toit de Jad

 

que la terre te soit légère comme ton sourire

 

...Pendant que Justin déshabille Jad de ses voiles d'hivernage, en attendant son visa pour une petite visite en France, j'exécute les examens rituels nécessaires à ma petite santé. Depuis que les médecins m'ont décelé une maladie des bronches, je suit un traitement à vie et doit me rendre à l'hôpital de Marseille 2 fois par an. Pas vraiment rigolo mais je vais bien.

Le mistral souffle dans un air d'hiver (j'ai les pieds gelés). Je me plaît à penser qu'il vous ammène toutes ces nouvelles de Jad et de Niomoune et vous trouve tous en bonne forme, comme ce lutteur de l'hivernage 2014!

lutteur en action

 

Posté par africasamance à 08:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 février 2014

on ne maîtrise pas toutjours tout.....

Alors que nos travaux avancaient bien, un "petit" contretemps....

IL y a trois semaines de cela, un vendredi soir plus exactement, Justin me fait grimper à l'étage de notre case afin de me montrer la vue que l'on a de mon futur atelier. Il vient d'y installer les morceaux de palmiers rogniers qui vont soutenir le plancher de mon "petit nid artistique". Quelle joie de voir que les travaux avancent!!!! Ce n'est que du bonheur!!!!! Seulement voilà: dans la nuit, une violente quinte de toux me réveille suivie d'autres qui m'obligent à me lever et prendre l'air. Soudain, j'étouffe et me penche au dessus de l'eau pour cracher. Et là! Horreur! Sous la lumière du clair de lune, je vois très distinctement ce que je crache: du sang!!!! Du sang bien rouge!!!! Panique! Je ne peux arrêter ces quintes de toux sanglantes!!! Justin se lève et blêmit. Bref! Le lendemain matin, il demande l'autorisation au dispensaire de prendre la pirogue ambulance. Nous louons le moteur, empruntons de l'essence à Anne et Pierrot et hop! direction les urgences de l'hôpital de Ziguinchor! Durant une semaine, je ne cesse de cracher et moucher du sang. L'hôpital me suggère de rentrer en France car les médecins soupçonnent une tuberculose. Billet d'avion pris d'urgence et me voici hospitalisée à Marseille. Examens, isolement dans une chambre du service des maladies infectieuses pendant deux semaines. J'attend donc les résultats mais les médecins ont exclus la tuberculose! C'est déjà ça! Aujourd'hui, anémiée, fatiguée, mais ne toussant plus grâce aux antibiotiques, je suis chez Nat, me rendant tous les deux jours à l'hosto pour d'autres examens. Pour certains, je n'aurai les résultats que dans trois semaines. Chaque jour, Justin me téléphone, inquiet. Je tente de le rassurer mais je pense que tant que je ne serai pas de retour, l'inquiétude sera sa compagne de tous les jours. En attendant, Jad est en stand by. Justin, quand à lui, assure la prévention Vih sur Niomoune et s'en sort super bien. Il va même former de futurs "militants" qui vont porter, à leur tour, les messages de prévention au sein de la jeunesse! Pari tenu!

A bientôt pour des news meilleures!!!.....

Posté par africasamance à 12:23 - Commentaires [4] - Permalien [#]

27 décembre 2013

Nouvel An

Bonne Année à tous !!!! Bonne année à L’Atelier Jad !!!!

Nous continuons d’aménager notre (votre) sweet home ! Un beau plancher qui remplace la terre de la terrasse avec une petite allée en mosaïque, des douches carrelées communiquant chaque chambre et bientôt un étage qui sera l’atelier artistique de Jad dans lequel chaque jeune de Niomoune pourra s’exprimer, créer.

En attendant, les professeurs du Collège ont créé un collectif, dont Jad fait partie. Ce collectif leur permet de récolter des fonds pour leur frais de transport lorsqu’ils sont convoqués pour des journées pédagogiques, à l’extérieur de l’île. Jusqu’à présent, lorsqu’ils sont appelés à suivre ces journées, les frais sont à leur charge. De plus, l’inconvénient pour eux d’enseigner sur une île est que pour une demi-journée de formation, leur absence dure entre deux jours et une semaine. En effet, la pirogue-courrier de Niomoune ne circulant pas tous les jours, il faut toujours prévoir deux jours lorsque l’on veut se rendre quelque part. Sans compter que lorsqu’il y a un décès, la pirogue ne circule pas. Il arrive donc que l’on soit bloqué soit à Niomoune, soit à Ziguinchor, plusieurs jours durant. Le collectif permet aux professeurs de voyager avec leur propre pirogue (en fait prêtée par un villageois) en payant eux-mêmes l’essence nécessaire au trajet. En conséquence, des professeurs convoqués, par exemple, un lundi matin, partent très tôt ce jour-là, suivent leur formation et peuvent rentrer le soir-même à Niomoune. Résultat, ils ne ratent qu’une journée de cours ce qui, par conséquent, pénalise beaucoup moins les élèves.

Mais comment fait ce collectif pour récolter des fonds ?

Il organise des soirées payantes qui, en général, font un « carton » !!!(Comme celle du 14 décembre passé). Les bénéfices sont rajoutés au fond de caisse. Dès que cela est nécessaire, l’argent récolté sert soit à ré investir dans une soirée, soit à organiser un déplacement.

Le fond de caisse a été alimenté par nos fonds propres, c'est-à-dire que chaque membre du collectif y a déposé 2.500Fcfa.

Exemple de manifestation pouvant amener des fonds :

Le 18 janvier 2014, une soirée est prévue dans le foyer de Somme, un quartier de Niomoune.

Par la suite, une autre soirée va se dérouler à Djogué.

Les fonds qui seront récoltés par la soirée de Somme vont permettre le déplacement sur l’île de Djogué, dont la population est très largement supérieure à Niomoune. Si tout se passe au mieux, les bénéfices de cette grande soirée peuvent être quatre fois supérieurs à ceux de Niomoune.

Petit plus : le partenariat du collectif avec L’Atelier Jad !

Avant chaque manifestation, L’Atelier Jad consacrera une après-midi d’information et de prévention VIH-Sida, destinée à toute la population des îles visitées par le collectif, grâce à ses moyens matériels comme la documentation, les projections vidéo concernant le VIH-Sida (les professeurs mettant à notre disposition un vidéoprojecteur ainsi qu’un grand écran). Il faut savoir que, pour la petite histoire,  le virus sévit grandement sur cette île de Djogué (pour ne citer qu’elle…) car c’est un lieu de passage de pêcheurs venant de toutes destinations, ainsi que de chauffeurs de camions, bref beaucoup de gens qui voyagent et qui, pour beaucoup, ont une vie sexuelle instable. L’Atelier Jad va donc commencer à se déplacer dans les îles grâce à son partenariat avec le collectif, en attendant d’avoir, un jour, son propre moyen de locomotion. Durant toutes ces soirées à l’extérieur, L’Atelier Jad distribuera des préservatifs à qui le désire.

 

 

 

 

 Posté par africasamance à 18:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]


08 décembre 2013

L'Atelier Jad en couleurs!!!!

L'Atelier Jad fonctionne mais est toujours en cours de finition...

P1120784

P1120786

P1120799

P1120805

P1120806

P1120798

P1120781

Posté par africasamance à 18:06 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Les photos jolies!!!!

Parmi les diverses cérémonies...deux mariages en même temps....Fatou (la grande) et Sally

P1110760

P1110767

P1110763

P1110764

P1110816

P1110827

Posté par africasamance à 17:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]